• Destination
  • Activité

Continental Divide Trail (CDT)

titre du topo

Trekking

, , États-Unis

  • Avr
  • Mai
  • Juin
  • Juil
  • Aou
  • Sept
  • Oct

Publié par

Clément

Clément

En Bref

La CDT progresse sur le fil des Montagnes Rocheuses du Montana au Nouveau-Mexique, le long de la ligne de partage des eaux entre Atlantique et Pacifique. 5000 kilomètres à travers 5 états : aventure d’une fourmi sur la colonne vertébrale de l’Amériqu

  • Distance : 5000,0 Km
  • Dénivelé positif : NC
  • Durée :
  • Altitude max : NC
  • Dénivelé négatif : NC
  • Orientation : NC
  • Altitude min : NC
  • Niveau : Difficile
  • Cotation : NC

Itinéraire

NOTA
La CDT est, de loin, le sentier transcontinental américain le plus exigeant. En 2009 a été lancé le projet de cartographier et de baliser les 5000km de la CDT, mais pour le moment le sentier n’est balisé qu’à 70% – les 30% restant s’effectuant avec carte, boussole et GPS. Les points de ravitaillement sont généralement espacés de 5 à 7 jours de marche, parfois sur le sentier-même mais parfois à plusieurs kilomètres, poussant chaque marcheur à porter près d’une semaine de vivre avec lui. Pour ces raisons, moins de trente randonneurs se lancent chaque année dans l’aventure intégrale.

Sœur jumelle de la Continental Divide Trail, la Great Divide Trail permet aux cyclistes de traverser les Etats-Unis de part en part, sur une route praticable et plus basse en altitude. La CDT, pour sa part, est également accessible aux chevaux, mules et autres animaux de portage. A ce propos, cf. le blog de Krystèle qui a attaqué les 5000 kilomètres de la CDT avec sa mule Céline en mars 2012 : www.krystelebodet.com.

Parc américain oblige, un permis est nécessaire avant de lacer ses chaussures et de tailler la route. La CDT traverse un nombre important de réserves indiennes et parcs nationaux qui exigent un permis de camping et/ou un permis de traverser.

Parc américain oblige (bis), tous les randonneurs sont tenus de porter avec eux un « bear canister », un tupperware grand format qui permet de mettre sa nourriture à l’abris des canines d’un ours qui passerait par là…

LES DETAILS
Dans quelle direction se lancer à l’aventure ? La grande majorité des randonneurs qui effectuent d’une traite la totalité du parcours (thru-hikers) se mettent en marche à partir du Nouveau Mexique en avril et se lancent vers le nord – afin de traverser les chaudes régions du sud des Etats-Unis au printemps et d’aborder les passages les plus montagneux pendant l’été et l’automne, avant le retour de la neige.

La première partie de la CDT traverse les étendues désertiques du Nouveau-Mexique depuis la frontière mexicaine jusqu’aux contreforts des Montagnes Rocheuses dans le Colorado. L’accès à l’eau y est souvent problématique, mais de nombreux « trail angels » cachent aux endroits stratégiques eau et nourriture à destination des randonneurs. Ces caches de vivres sont également mises en place pour venir en aide aux clandestins qui traversent la frontière de nuit et se perdent/se réfugient dans le désert. Le petit village de Columbus près de la frontière marque le point le plus bas de parcours – 1200 mètres d’altitude ! Le sentier passe ensuite à travers Chihuahuan Desert avant de rejoindre canyons et mesas sculptés dans le grés rouge par les siècles et les intempéries.

Avec le Colorado, le sentier gagne en altitude et adopte un profile et un décor plus alpin. Entre prairies d’altitude et pics enneigés, le marcheur infatigable progresse à travers les régions les plus hautes et les plus sauvages de l’état : pendant la traversée des San Juan Mountains et de La Garita Wilderness Area, la piste demeure au-dessus de 3400 mètres sur près de 100 kilomètres. Puis après les Collegiate Peaks, voici venir Grays Peak (alt. 4350m) – le point le plus haut de la Continental !

L’entrée dans le Wyoming commence par une descente de la Sierra Madre vers la plaine au niveau de la ville de Rawlins avant de regagner l’altitude et la montagne. Après la plaine, ses « farmers » et ses bisons, s’annoncent ensuite la chaîne forestière des Wind River, Grand Teton Park et un passage à 3340 mètres d’altitude avant d’atteindre les hautes plaines de Yellowstone.

Le sentier sillonne ensuite de part et d’autre de la frontière entre le Montana et l’Idaho en rendant visite à Targhee National Forest et à Salmon National Forest où faune et flore sont strictement protégés. Peut être l’occasion de croiser un élan ou un ours ?

C’est ensuite au cœur du Montana que s’effectuent les derniers miles de la Continental Divide Trail. Après les hautes plaines et cirques glaciaires, le tracé aborde la haute montagne en traversant Bob Marshall Great Bear Wilderness Area puis Glacier National Park. Le paysage alterne denses forêts de conifères, prairies d’altitude et aiguilles effilées ; et au milieu coule une rivière. Avant Glacier National Park et le terminus de l’Aventure, le sentier passe par Triple Divide Peak (alt. 2444m) : c’est là que se divisent les eaux de pluie qui tombe sur les Etats-Unis, entre la baie de l’Hudson au nord-est, l’Atlantique à l’est et le Pacifique à l’ouest.

En empruntant le tracé de la Great Divide Trail, il est possible de poursuivre la CDT davantage vers le nord à travers Jasper National Park et jusque Kakwa Lake en Colombie Britannique (Canada).

Accès

Antelope Wells au Nouveau-Mexique pour un départ vers le nord. Ou Glacier National Park dans le Montana pour un départ vers le sud.

Photos

Voir la version imprimable

Topo vu 3937 fois

Commentaires

Vous devez vous connecter pour écrire un commentaire

Celine

Celine

le 12 mai 2012

Ca fait rêver !

Inscription à la newsletter

Suivez-nous

Suivez-nous

Facebook ZeOutdoor
Twitter ZeOutdoor
Google Plus ZeOutdoor
Youtube ZeOutdoor
Pinterest ZeOutdoor

Les derniers Test

Testé
39525Continental Divide Trail (CDT)

Avis des utilisateurs :

0/5

Test de la redac :

4/5

Matelas ZOR 20R de Nemo

Testé
39519Continental Divide Trail (CDT)

Avis des utilisateurs :

0/5

Test de la redac :

4,3/5

Matelas Astro Air Lite 20R de Nemo