Slackline, ou comment repousser les limites de l’équilibre

Par Celine le 6 juillet 2010 Dans Activités Evasion Natural Games, Slackline,

Si comme moi vous ne connaissez que vaguement ou pas du tout le slackline (ou slack), cet article est fait pour vous. Cette activité outdoor a visiblement été inventée en Californie (comme le VTT d’ailleurs), et plus précisément au Yosemite, au début des années 1980. L’histoire raconte que c’était des grimpeurs qui ne savaient pas quoi faire de leur excès de sangle. OK, mais du coup ça consiste en quoi et surtout, ça veut dire quoi slack?
 
slackline
Slack, signifie en anglais « mou », « détendu », du coup, le principe de cette nouvelle pratique consiste à progresser sur une sangle tendue entre deux points d’ancrage au ras du sol ou en hauteur, un peu comme un funnanbule. Mais attention, ça ne s’arrête pas là : il existe plusieurs variantes de slackline.
La Trickline s’effectue sur une sangle courte (3 à 7 m), près du sol (de 30 à 60 cm) et excessivement tendue. Il faut faire des figures, idéalement les plus spectaculaires possible : demi-tour, départ assis, grand écart, voire même salto arrière…
La pratique de la Longline consiste à traverser des distances de plus en plus longues (de 30 à plus de 100m). Le record est tenu aujourd’hui par deux allemands à 306,8m.
Pour ceux qui n’ont pas le vertige, il y a la Highline. Là, il s’agit d’une sangle tendue au delà de 5m. Bien sûr, à cette hauteur, un équipement de sécurité doit être mis en place. Quoique… certains sont encore plus têtes brûlées que les autres et pratiquent le free-solo, c’est-à-dire sans aucune sécurité (si, si, on vous jure, on en a vu…)
Enfin, il existe aussi la Waterline, qui consiste, comme son nom l’indique à traverser au dessus de l’eau. C’est plutôt sympa à pratiquer en été car on peut du coup pratiquer baignade (sous réserve qu’il y ait assez de fond) et slack.
Pour en revenir aux Vibram Natural Games, c’est dans les gorges de Boffi qu’a pris place la démo de highline.
Là, une bonne vingtaine de têtes brûlées a joué les équilibristes le temps d’un week-end et c’est vraiment impressionnant ! Alors pour comprendre un peu, on a discuté avec Daniel, un des slackers qui débutait ce jour-là sur la highline. Après trois ou quatre essais près du sol dans un parc, il s’est décidé à franchir le pas et à faire ça à plus de 100m au dessus du vide. On a recueilli ses premières impressions : « Il faut avouer qu’on se focalise bien plus sur le vide que sur la sangle et que du coup, ce n’est pas évident de tenir l’équilibre ». Et c’est vrai que la position de départ n’a pas l’air évidente du tout : il faut en effet se mettre dans une quasi posture de yoga pour réussir à se relever.
Mais ce n’est pas pour autant que cela nous a découragé, bien au contraire, ça nous a même motivés pour acheter notre propre sangle ! Et oui, la pratique de la sangle constitue en fait une excellente préparation à l’escalade, au ski, et est un excellent moyen de concentration. Rassurez-vous, on va démarrer au ras du sol… Et si jamais ça vous tente aussi, il y a tout ce qu’il faut chez www.slack.fr !

A suive, la vidéo reportage des Vibram Natural Games…

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jérôme

Jérôme

le 3 août 2010

Intéressant. Ca doit procurer pas mal d'adrénaline pour la highline, et pas mal de fun en effet pour la waterline. Je vais m'entrainer sur la wii fit avant ;-)

Inscription à la newsletter

Suivez-nous

Suivez-nous

Facebook ZeOutdoor
Twitter ZeOutdoor
Google Plus ZeOutdoor
Youtube ZeOutdoor
Pinterest ZeOutdoor

Les derniers Test

Testé
38657Slackline, ou comment repousser les limites de l’équilibre

Avis des utilisateurs :

0/5

Test de la redac :

4,6/5

Teva Barracuda kids

Testé
37982Slackline, ou comment repousser les limites de l’équilibre

Avis des utilisateurs :

3/5

Test de la redac :

3/5

Kid Comfort III de Deuter