Comment choisir sa veste softshell

Par Simon le 7 novembre 2013 Dans Comment choisir Matos

Vous cherchez une veste de montagne. Une softshell? Votre cousin Jacques se la pète depuis qu’il en a acheté une. On vous donne tous les conseils pour bien choisir votre Softshell et surtout voir si ce type de produit est adapté à vos besoin.

Sofshell The North Face Powerdome

Pourquoi acheter une softshell ?

Qu’est-ce qu’une Softshell ?

La softshell est une veste chaude qui possède également des propriétés coupe-vent assez utiles. Elle vous protègera (un tout petit peu) de la pluie: en effet elle possède une protection contre les petites intempéries grâce aux propriétés déperlantes (attention, pas imperméables) du tissu.

Et bien, pour faire simple, c’est une veste avec un tissu type polaire à l’intérieur et qui vous protège du vent à l’extérieur. Grosso modo, l’idée de la softshell c’est de remplacer la seconde couche (polaire) et troisième couche (coupe-vent) par une seule veste. D’accord, mais en un peu moins bien quand même.

Quand utiliser une softshell ?

La softshell est un super produit lorsqu’il fait plutôt froid, mais sec. Ce sera donc le compagnon idéal de vos sorties mi-saison ou hivernales par temps sec. En revanche, lorsque le temps se gâtera il n’y aura pas à tortiller des fessiers très longtemps: vous devrez enfiler un vêtement plus imperméable. Nous vous recommandons donc la softshell sur des sorties plutôt courtes (1 jour) si vous n’embarquez rien d’autre, pour des activités dynamiques comme du trail, du ski de rando  ou du VTT par temps froid. Ne vous amusez pas à partir dans des sorties où les conditions peuvent être extrêmes avec seulement une softshell. Ce n’est pas fait pour ça et vous risquez d’avoir très froid où d’être trempés!

Avantages et inconvénients de la softshell

Déperlante, pas imperméable

Vous ne voyez pas bien la différence? Attendez de vous retrouver sous un orage, vous allez rire. En gros imperméable, c’est imperméable (ça va, tout le monde suit?), alors qu’un tissu déperlant et souvent simplement traité avec un produit « repousse-eau » qui va vite partir au fil des lavages et de l’utilisation de votre softshell. En gros s’il pleut un peu fort, vous allez finir trempés, point barre.

Respirante (plus que la hardshell en tout cas):

Une membrane hardshell, par sa conception, est souvent assez rigide et pas assez respirante pour de gros effort: en ski de randonnée, vous suez comme un cochon, les ouvertures zippées sur les jambes vous encombrent, vous avez les nerfs! Avec la softshell, puisqu’elle n’est pas complètement étanche, vous respirez beaucoup mieux! Attention quand même, on n’est pas sur de l’ultra-respirtant : puisqu’une softshell conserve la chaleur, ne tentez pas de courir un marathon avec non plus, sous peine de baigner dans votre jus.

Agréable à porter

Les habits softshell sont  faits de strech, parfois doublés d’un intérieur type polaire quand les vestes hardshell sont encore très rigides,… Coucou les habits coupés près du corps, qui ne font plus qu’un avec vos jambes et vos fesses galbées… Hum, on adore!

Souvent pas de capuche

Ben ouais, on se tue à vous le dire, c’est pas fait pour affronter des conditions extrêmes. Oooh et puis l’eau, ça lave après tout !

Assez lourde

Et oui, quand on veut compiler les avantages d’une deuxième et troisième couche dans un seul produit, on ne s’étonne pas qu’il soit un peu plus lourd, jusqu’à 1000 grammes.

Assez fragiles

Les habits softshell ont tendance à être ultra beaux de la mort qui tue, super. En revanche, entre le traitement déperlant et l’aspect coupe vent, ils se révèlent plutôt fragiles! On ne se frotte pas aux rochers, non non non! Les bretelles de vos sacs à dos risquent également d’user votre softshell plus que de raison…

Faut-il vraiment acheter une softshell ?

Comme d’hab, il y a du pour et du contre! Ce qu’on en pense, c’est que la softshell est un (petit) caprice. Ca coûte relativement cher et nous l’avons vu, ses utilisations sont assez limités. S’il pleut, s’il fait trop froid ou surtout trop chaud, vous serez bien embêtés par votre softshell devenue pas assez étanche ou trop chaude. C’est le problème philosophique majeur de notre siècle, même: plus vous combinez les avantages de différents vêtements (ici seconde et troisième couche) dans un seul et même habit, moins votre tenue devient modulable. Elémentaire mon cher Watson. Après, c’est vrai que ces softshell sont absolument magiques à utiliser lorsqu’elles sont portées dans les conditions qui vont bien. En résumé donc, si vous avez les moyens de vous payer ce caprice, foncez!

Autres articles intéressants

Choisir sa veste Hardshell

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscription à la newsletter

Suivez-nous

Suivez-nous

Facebook ZeOutdoor
Twitter ZeOutdoor
Google Plus ZeOutdoor
Youtube ZeOutdoor
Pinterest ZeOutdoor

Les derniers Test

Testé
39525Comment choisir sa veste softshell

Avis des utilisateurs :

0/5

Test de la redac :

4/5

Matelas ZOR 20R de Nemo

Testé
39519Comment choisir sa veste softshell

Avis des utilisateurs :

0/5

Test de la redac :

4.3/5

Matelas Astro Air Lite 20R de Nemo