Choisir ses chaussures de randonnée : Les différents type de chaussures

Par Fred le 2 avril 2013 Dans Comment choisir Matos

Chaussures de randonnées legères,  chaussures de trek, de trail, de montagne, d’alpinisme, chaussures tige basse, tige moyenne, tige haute…..Vous êtes psychologiquement prêt à chausser une paire de chaussures de rando pour partir bientôt à l’aventure mais vous aimeriez quelques conseils avant que le vendeur de votre magasin de chaussures de randonnée préféré se la raconte…. C’est par ici !

choisir ses chaussures de randonnée

Les chaussures de marche légères

Certains les portent toute l’année, au bureau comme en haute montagne. Il convient tout de même de prendre quelques précautions. Deux types de chaussures de randonnées légères existent :

Utilisation conseillée :

-  Légères et souples, ces chaussures sont donc destinées aux ballades à la journée, sur terrain facile, avec peu de dénivelé et un sac à dos léger.

Avantages :

Légèreté et souplesse

- Par rapport à des baskets de sport, ces modèles ont une semelle un peu plus épaisse et cramponnée ce qui évitera les glissades sur terrain humide.
- Leur revêtement est également plus résistant et permet donc d’éviter de se blesser.

Points faibles :

- La tige basse ne permet pas de tenir le pied ni la cheville. Attention aux entorses !
- Leur perméabilité est également un point faible. En effet la tige basse laissera passer l’eau dans la chaussure lors d’une utilisation longue.

Les chaussures techniques de trail (ou raid)

Utilisation conseillée :

- Développées pour les pratiquants de la course en montagne, elles réunissent des caractéristiques très spécifiques à la pratique de ce sport
- Les chaussures de trail s’adressent donc aux coureurs en montagne mais également à tous les pratiquants qui désirent s’essayer à la légèreté sans rien perdre en technicité lors des petites sorties estivales.
- Certains marcheurs expérimentés les utilisent également en trek ou lors de sorties techniques mais cet usage n’est pas recommandé en raison des risques de blessure.

Avantages :

- Légèreté et la souplesse avec la possibilité de dérouler entièrement le pied lors de la course
- Très bonne accroche et adhérence
- Parties renforcées pour protéger des chocs (ex : pare-pierre)

Points faibles :

- Le prix : en effet, la technicité justifie le prix….
- La tige basse ne maintient pas la cheville.
- Bien que des modèles recouverts d’une membrane Goretex existent, ces chaussures ne vous protégeront pas longtemps de l’eau et du froid du fait de la tige basse.

Les chaussures de randonnée à tige mi-haute

Utilisation conseillée :

- Voici la chaussure de randonnée la plus polyvalente.
- Idéale pour des sorties à la journée, mais peu adaptée si vous partez en autonomie complète.
- Peut quand même très bien être emportée lors d’une randonnée de quelques jours.
- Pour des petites ballades sans dénivelé, la rigidité vous gênera..
- Elle s’adresse aux débutants comme aux pratiquants réguliers.
- Permet de fréquenter des terrains très divers (de la marche en forêt aux sentiers alpins).
- A conseiller à la majorité des randonneurs et à tous les débutants qui souhaitent s’initier au terrain montagnard.

Avantages :

- La tige haute, protége la cheville des entorse, surtout si vous portez un sac à dos un peu lourd.
- La tige haute gagne aussi en imperméabilité : n’ayez plus peur de partir randonner dans les flaques !
- Les semelles sont généralement assez techniques et permettent une bonne accroche.

Points faibles :

-  Un peu plus lourde que les chaussures à tige basse.
- Semelle un peu moins flexible.

Les chaussures de grande randonnée

Utilisation conseillée :

- Ce type de chaussure s’adresse assurément aux randonneurs qui ont de grandes ambitions.
- Bien que leurs caractéristiques (solidité, imperméabilité, confort) paraissent idéales, ces chaussures vous paraitront trop lourdes et peu respirantes si vous ne prévoyez pas de longues randonnées itinérantes.
- Réservez les pour vos sorties les plus longues et prévoyez une paire de chaussures à tige basse pour vos petites ballades.

Points forts :

- Robuste, c’est la reine des pierriers.
- La tige haute (parfois plus que les chaussures classiques de randonnée), la grande rigidité globale et les nombreux renforts (pare-pierres avant et latéraux) vous assurent la plus grande sécurité lors de grandes randonnées sur terrain difficile, même si vous portez un sac à dos lourd.
- Elles ont une très bonne imperméabilité et offrent donc un meilleur confort que les chaussures de randonnée classiques dans des conditions météorologiques difficiles. Elles ont souvent en plus une membrane imperméable type Gore-Tex.
- Souvent en cuir, ces chaussures de grande randonnée sont conçues pour durer dans le temps, à moins d’être particulièrement chevronné, vous n’êtes pas prêt de les user.

Points faibles :

- Elles sont généralement assez chères (mais considérez les comme un investissement tellement elles sont robustes).
- Relativement rigides, c’est d’ailleurs pour cette raison que vous devez faire très attention à les choisir bien confortables.
- Respirabilité. C’est le compromis pour être très étanches. En cuir elles seront étanches mais ne respireront pas très bien. En synthétique, l’usage d’une membrane étanche type Gore-Tex rendra la chaussure moins respirante.

Les chaussures d’alpinisme

Du gros, du lourd. Indispensables en terrain glaciaire ou lors de sorties techniques ou hivernales en haute montagne. Les plus chères également. On quitte là le domaine de la randonnée pour arriver dans celui de l’alpinisme. Voici la chaussure qui vous permettra d’arpenter les glaciers du monde entier et même de grimper. Elle est composée de cuir épais ou de plastique rigide, et tous les éléments sont très techniques : protections, chaleur, respirabilité, laçage, semelle, … Une guêtre peut même être rajoutée pour rehausser la tige et protéger de la neige. Enfin, détail essentiel, l’avant de la chaussure est adapté pour fixer des crampons automatiques.

Bien évidemment, il ne s’agit pas là d’une chaussure adaptée aux randonnées classiques. Trop lourde et trop rigide, elle ne provoquera que la désagréable sensation d’être trop bien équipé par rapport à votre programme. Toutefois, et c’est la raison pour laquelle cette chaussure est présentée ici, cette chaussure sera souvent utilisée pour effectuer les marches d’approches des sorties d’alpinisme. Si vous ne retrouverez pas la souplesse indispensable à une chaussure de marche, il est tout de même primordial de la choisir la plus confortable possible.

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

philippe jamet

philippe jamet

le 5 septembre 2015

A t'il une marque de chaussure meilleur q'une autre pour randonnée quechua et bon? Merci salut a tous

Nicolas

Nicolas

le 21 avril 2015

Faut-il utiliser des chaussures basses en randonnée ? Oui ! :-)
http://www.montania-sport.fr/2015/04/utiliser-des-chaussures-basses-en-randonnee/

Inscription à la newsletter

Suivez-nous

Suivez-nous

Facebook ZeOutdoor
Twitter ZeOutdoor
Google Plus ZeOutdoor
Youtube ZeOutdoor
Pinterest ZeOutdoor

Les derniers Test

Testé
39525Choisir ses chaussures de randonnée : Les différents type de chaussures

Avis des utilisateurs :

0/5

Test de la redac :

4/5

Matelas ZOR 20R de Nemo

Testé
39519Choisir ses chaussures de randonnée : Les différents type de chaussures

Avis des utilisateurs :

0/5

Test de la redac :

4,3/5

Matelas Astro Air Lite 20R de Nemo